Blog de GOLDEN-AGE-OF-HOLLYWOOD FILM / "Boulevard du crépuscule" (Sunset Boulevard ou Sunset Blvd.) est un film noir américain, réalisé et co-écrit par Billy WILDER, sorti sur les écrans en 1950, mêlant drame et humour noir. Il tire son nom du célèbre Sunset Boulevard, qui traverse Los Angeles et Beverly Hills, bordé de villas de vedettes hollywoodiennes / SYNOPSIS / La scène d'ouverture présente le cadavre d'un homme assassiné qui flotte sur le ventre, dans une piscine. Un narrateur explique que l'homme était un scénariste raté. Commence alors un flashback, tandis que le narrateur, un certain Joe GILLIS (William HOLDEN), criblé de dettes, décrit sa tentative de fuir deux agents venus le trouver pour saisir son automobile. Au cours d'une course-poursuite sur Sunset Boulevard, GILLIS crève un pneu et parvient presque par hasard, comme un tour de force du destin, à les semer en parquant son véhicule dans une allée privée. Il le gare dans le garage d'une villa qui semble abandonnée, mais une voix de femme l'appelle et un domestique allemand, Max (Erich Von STROHEIM), le fait entrer. La propriétaire, une vieille femme, le prend pour un croque-mort venu livrer un cercueil pour son chimpanzé mort. GILLIS reconnaît Norma DESMOND (Gloria SWANSON), une vieille gloire du cinéma muet tombée dans l'oubli. Apprenant qu'il est scénariste, elle lui propose de l'employer pour mettre en forme un scénario sur Salomé, qu'elle a l'intention d'incarner pour son retour. GILLIS saisit cette chance de gagner de l'argent. Joe se retrouve bientôt totalement dépendant financièrement de Norma, qui lui offre vêtements et cadeaux. Gêné par cette situation, il ne fait cependant rien pour la changer. Le dégoût le gagne quand Norma lui révèle au soir du 31 décembre qu'elle l'aime. Repoussant ses avances, il rejoint une fête organisée par un ami et discute avec une jeune femme ambitieuse, Betty (Nancy OLSON), qui se montre intéressée par l'un de ses projets. Mais lorsqu'il téléphone chez Norma DESMOND pour annoncer son départ, il apprend que Norma a tenté de se suicider. Il revient en catastrophe, pour rassurer Norma, et reste finalement. Leur situation s'installe donc tandis que le travail sur Salomé avance, jusqu'à ce que Norma l'envoie à son ami Cecil B. DeMILLE (lui-même). Contactée par des collaborateurs du réalisateur, elle pense que DeMILLE est intéressé et se rend au studio pour le rencontrer. Là, GILLIS et Max comprennent que le studio est seulement intéressé par la voiture de Norma, une antique Isotta Fraschini, pour une reconstitution. Un détail que tous passent sous silence pour ménager l'ancienne star. À cette occasion, Joe retrouve Betty. Il accepte dès lors de collaborer avec elle à un scénario. Une romance naît entre eux. Lorsque Norma le découvre, elle joint Betty par téléphone pour révéler les secrets de la vie de Joe. Ce dernier découvre le stratagème, saisit le combiné et fait venir Betty pour lui montrer lui-même son cadre de vie. Il parvient à effrayer Betty. Norma crie victoire, mais Joe l'écarte et fait ses valises pour la quitter. Norma le menace d'un revolver, il ne la prend pas au sérieux mais, lorsqu'il sort de la maison, elle tire plusieurs fois. Joe tombe mort dans la piscine. L'explication s'achève, de même que le flashback. Le matin suivant le crime, Norma, entourée de détectives et de journalistes, semble perdue dans le fantasme d'un retour sur les plateaux de tournage. Lorsque les caméras des actualités s'installent, elle leur offre une lente descente d'escalier en croyant tourner une scène de Salomé. La voix de GILLIS signale que le rêve de Norma de retrouver la gloire des caméras s'est réalisé de la façon la plus inattendue. S'ensuit un discours de l'actrice sur son bonheur de faire un nouveau film, avec ces mots pour conclusion : « Très bien, M. DeMILLE, je suis prête pour mon gros plan ». Elle s'approche alors de la caméra, le regard fixe et halluciné, et un fondu au blanc termine le film.


[ Fermer cette fenêtre ]